le CIPA

club d'apnée de nice
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Des nouvelles de Herbert

Aller en bas 
AuteurMessage
francisco

avatar

Nombre de messages : 782
Age : 43
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Des nouvelles de Herbert   Mer 6 Mar à 13:50

Ce qui le connaissent pourront vous le dire. Ce type dégage une impression d'indestructibilité. Une machine ...
Il a tenté une descente à 250 en No limits. Il y est allé mais sur le retour ça ne s'est pas passé comme prévu.
On a pu suivre sa tentative quasiment en direct. Puis après on evac vers le caisson d'Athènes on n'a eu que très peu d'infos.

Aujourd'hui il nous en dit plus sur son état :

http://www.redbull.com/cs/Satellite/en_UK/Article/Red-Bulletin--Beyond-the-possible-021243319480233



pig

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oceancolors.blogspot.com/
francisco

avatar

Nombre de messages : 782
Age : 43
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Des nouvelles de Herbert   Mer 6 Mar à 14:10

tiré de France Apnée sur Facebook qui a traduit le texte original :

Après des mois et des mois de silence, l'apnéiste autrichien Herbert Nitsch âgé de 42 ans livre une interview émouvante pour "The Red Bulletin".
Rappelons que le 6 juin 2012 Herbert devait battre le record du monde de No Limit en le portant à 244m au large de Santorin. Les médecins lui avaient fait savoir qu'il serait impossible de plonger aussi profond. L'apnéiste est bien descendu à cette profondeur; mais c'est la remontée qui allait bouleverser sa vie.

Quelle est la dernière chose dont vous vous souvenez de cette plongée?
Herbert: Je ne peux pas le dire. Nous avons passé en revue les vidéo des dizaines de fois et mes souvenirs se confondent avec ce que je vois. Mais la chose importante est que nous pouvons dire avec certitude que l'accident s'est produit. Et que rien de tel ne s'était jamais produit auparavant.

Qu'est-ce qui s'est exactement passé au cours de ces quatre minutes de plongée?
Herbert: Je suis descendu à 244m comme prévu. Je me suis évanoui à une profondeur d'environ 100 m au moment de la remontée.
Ce que je voulais c'était de descendre avec la gueuse, maîtriser ma remontée lentement puis faire un palier d'une minute à 10m. Si cela c'était produit comme ça, rien ne serait arrivé.
Mais je me suis évanoui à cause de la narcose à l'azote, même si les médecins pense que c'est l'accident de décompression qui m'a fait perdre connaissance.
Dans tous les cas, la gueuse avec Herbert inconscient est remontée à 10m trop rapidement.
La gueuse s'est arrêtée automatiquement alors que j'étais inconscient. Les plongeurs de sécurité m'ont sauvé. J'aurais pu me noyer parce que j'ai été attaché à la gueuse.

Avec la vidéo, on peut voir qu'une fois en surface vous êtes redescendu de suite. Pourquoi?
Herbert: J'ai pris un peu d'oxygène pur et je suis redescendu à 10m pour endiguer l'accident de décompression. J'étais programmé pour faire ça; je l'ai fait de manière inconsciente. Je ne me souviens pas de quoi que ce soit à propos de ces quelques minutes.

D'un point de vue médical, vous avez probablement eu un accident vasculaire cérébral, n'est-ce pas?
Herbert: Pour faire simple, l'air est composée de 20% d'oxygène et 80% d'azote. Pendant une plongée, l'oxygène dans le sang est consommé et l'azote est comprimé à la descente. Si vous remontez trop vite, l'azote augmente de volume, de manière explosive. C'est ce qui se passe quand vous faites sauter un bouchon de Champagne. C'est pareil dans le sang et ce n'est pas bon du tout pour vous. Les petites bulles d'azote se sont formées à la remontée et lorsque j'ai émergé cela a déclenché un accident vasculaire cérébral.

D'où venaient ces petites bulles d'azote pour causer autant de dégâts?
Herbert: Plusieurs parties de mon cerveau ont été touchées, heureusement, la plupart du temps dans la partie inférieure, la partie arrière de la tête et non pas derrière le front, car c'est là que les traits de personnalité sont situés. Donc, même si je suis loin d'être la personne que j'étais avant, quand il s'agit de ma personnalité et de mon caractère, je suis toujours la même personne. J'ai pu m'en sortir en changeant ma façon de faire.

Des troubles neurologiques, de la difficulté à trouver ses mots et des pertes de mémoire sont tous des symptômes typiques d'AVC. Est-ce certains de ces troubles se sont manifestés?
Herbert: Je suis conscient de ces problèmes et je souffre de certains d'entre eux. Mais je suis devenu assez bon maintenant pour trouver une autre façon de dire les choses quand je m'aperçois que je ne trouve pas le mot.
Si vous me posez une question en deux parties, je vais probablement répondre à la première partie et oublier la seconde.
Je viens de me rappeler du mot de passe de mon ordinateur récemment, par hasard. Et les noms; j'avais oublié les noms de presque tout le monde.

Que diriez-vous du point de vue motricité?
Herbert: Je marche à nouveau sur mes deux pieds. Je n'utilise pas un fauteuil roulant, de canne ou de déambulateur. C'est vraiment un grand progrès, mais ce qui est bizarre c'est que j'ai la sensation d'être fait de bois. Et si je ne me concentre pas, ma jambe droite vacille comme si elle se balançait de ma hanche. Si j'essaie de courir, c'est encore plus drôle, c'est comme un mélange entre pas de l'oie et la Lambada.

Votre discours est très rarement perturbé.
Herbert: Si j'essaie de parler vite ou quand il y a des mots plus compliqués, c'est trop rapide pour ma langue. Ou plutôt, trop rapide pour la conduction nerveuse entre mon cerveau et ma langue. Mon discours finit par sonner pâteux, comme si j'étais un peu ivre. Curieusement, l'anglais vient à moi beaucoup plus facilement que mon allemand natif. Je ne sais pas pourquoi.
En général le côté droit de mon corps est encore très limité dans ce qu'il peut faire.

Êtes-vous droitier?
Herbert: Oui, je le suis. Ce serait un désordre complet si j'essayais par exemple de verser le thé dans une tasse avec ma main droite. J'ai dû apprendre à écrire de la main gauche, même si c'est juste pour le plaisir d'avoir à nouveau une signature. Si j'utilise ma main droite, mon écriture ressemble à un gribouillage, comme un gosse d'école primaire essayant d'usurper l'identité d'un adulte.
Je commence toujours par me brosser les dents avec ma main droite pour l'entraîner, je ne passe qu'à ma main gauche que lorsque mon épaule est trop fatiguée.

Par Ron Mueller et Arek Piątek
Traduction: France Apnée

On l'aura compris Herbert Nitsh, encore diminué par son accident, reste un battant. Cet athlète-aventurier d'exception veut désormais s'investir dans la protection des océans.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oceancolors.blogspot.com/
patoche

avatar

Nombre de messages : 890
Age : 52
Localisation : Saint Laurent du Var
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Des nouvelles de Herbert   Mer 6 Mar à 21:46

Ca donne envie de faire de l'apnée.
Bon il est pas mort.
Ca permet de voir ce qui attend le prochain qui va se rater.
Je crois que le no limit c'est fini
Il l'a trouvée herbert la limite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico...

avatar

Nombre de messages : 1168
Age : 54
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Des nouvelles de Herbert   Jeu 7 Mar à 9:21

Et oui y a pas que la syncope pour s'arrêter !!! Y a aussi l'ADD et ses effets !!!

a méditer ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paulin

avatar

Nombre de messages : 119
Localisation : Nice
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Des nouvelles de Herbert   Dim 10 Mar à 12:24

+1 Patoche.

Ca fait pas plaisir de le savoir diminué.
Shit.

CWT Rules...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PDBwarriorman



Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Des nouvelles de Herbert   Dim 7 Avr à 14:33


Merci le pape (Papa Francescu en italie, je reve...)

Et bien souhaitons lui du courage et le meilleur rétablissement possible.

Il est très probable qu'en y étant aller plus progressivement (la c'était de 30 à 50 m d'un coup..) les dégâts auraient été moindres. Voir même que le corps se serait adapté (Rien n'est moins sur mais c'est possible comme l'adaptation à la haute montagne).

La courbe d'apprentissage va donc être longue et il risque d'y en avoir d'autres.

A mon sens la limite pourra être éventuellement repoussée avec un apnéiste ayant les capacités et la logistique d'Herbert, l'approche progressive de Claude & Loïc mais surtout une rigueur d'ensemble qui manque et qui prend en compte le plus de paramètres possibles (matériel, approche, conditions,état physiologique...) et dont le garant ne peut pas être l'athlète lui même mais des personnes indépendantes des pressions médiatiques et financières aux parcours différents et reconnus professionnellement (Ingénieurs marine type off shore, entraineur de l'athlète, apnéistes profonds, instructeur commando marine, médecin...).

A cette profondeur de toute façon cela restera un exercice extrêmement périlleux dont l'addition en cas d'erreur sera "salée".



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex osteo nice

avatar

Nombre de messages : 690
Age : 45
Localisation : nice
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: Re: Des nouvelles de Herbert   Ven 12 Avr à 13:09

PDBwarriorman a écrit:

...
tu comprends ce que tu ecris?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://osteo-nice.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des nouvelles de Herbert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des nouvelles de Herbert
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le CIPA :: informations-
Sauter vers: